Avec l’avènement du digital et des réseaux sociaux, le monde de la mode a été profondément transformé. *Instagram, *Facebook et *Twitter sont devenus dès lors des véritables plateformes de lancement de nouvelles tendances, et non plus simplement des fenêtres d’exposition.

De l’émergence de l’instagrammabilité comme critère stylistique

Nous sommes à l’ère du visuel et du partage instantané. Cette révolution majeure a donné naissance à la notion d’instagrammabilité. En d’autres termes, un style est aujourd’hui jugé à son impact visuel sur un écran de smartphone. Les designs sont pensés pour être partagés et likés. Un symbole puissant de cette tendance est l’essor des sneakers colorées et oversized, dont chaque nouveau modèle semble être conçu pour créer le buzz sur Instagram.

L’influence des influenceurs dans la création des tendances

Les influenceurs jouent désormais un rôle central dans l’industrie actuelle de la mode. Leurs publications sur les réseaux sociaux sont scrutées par des milliers, voire des millions de followers. Les marques ont bien compris l’importance de ces nouveaux prescripteurs de tendances et n’hésitent pas à collaborer avec eux. Un post d’un influenceur populaire portant une nouvelle pièce peut déclencher une rupture de stock en quelques heures. C’est l’effet démultiplié du pouvoir de recommandation.

L’impact des réseaux sociaux sur l’industrie de la mode: une véritable révolution.

L’industrie de la mode s’est vue obligée de repenser ses stratégies de communication et de distribution pour s’adapter au monde des réseaux sociaux. La mode est devenue plus accessible, plus démocratique. Les jeunes créateurs ont ainsi une opportunité inédite de se faire connaître sans avoir à passer par les réseaux traditionnels du secteur. Nous assistons à la renaissance de la mode de rue (“streetwear”), qui a su utiliser les réseaux sociaux pour se propager rapidement et largement.

Enfin, nous tenons à souligner que cette révolution n’est pas sans dérives. La recherche effrénée du like et du partage a parfois mené à une uniformisation des styles et à une course à la consommation débridée. Il est indispensable de garder à l’esprit que mode et individualité ne sont pas forcément contradictoires.

Selon une étude de Statista, en 2019, 53% des 15-24 ans déclaraient avoir déjà été influencés dans leurs achats de mode par une publication sur les réseaux sociaux. En vérité, l’influence des réseaux sociaux sur la mode n’est qu’un nouveau chapitre dans l’histoire de l’interaction entre technologie et esthétique.